Shapers, projet euro-méditerranéen de danse in situ  

shapers-casablanca-darja-espace-darja

Shapers, on a envie de vous en parler parce que c’est un beau projet, qui commence par un engagement de différents partenaires sur les deux rives de la Méditerranée. Chorégraphes,  festivals  lieux de résidence ou de formation se fédèrent en un réseau transfrontalier : Ex Nihilo (Marseille), Rézodanse (Alexandrie), Momkin-espaces de possibles (Marseille), le festival Nassim el Raqs (Alexandrie), Mes de Danza, festival international de danse contemporaine (Séville), Espace Darja (Casablanca), festival Zvrk, festival international de danse (Sarajevo), in’8 circle-maison de production (Marseille).

Shapers, Mes de Danza, oct.2016(c) Luis Castilla.

Shapers, Mes de Danza, Séville, oct.2016 (c) Luis Castilla.

Tous ces partenaires souhaitent inscrire dans le temps la question de la formation, il s’agit donc d’un projet de transmission et d’accompagnement de création en danse contemporaine et dans les espaces publics de ces villes méditerranéennes.

Au-delà de la volonté de faire émerger des dynamiques artistiques dans ces espaces publics, Shapers souhaite promouvoir des valeurs de partage, de coopération équitable et de citoyenneté.

Il s’agit avant tout d’une aventure humaine et d’une magnifique opportunité pour 8 jeunes danseurs venus d’Egypte, de France, d’Espagne, et du Maroc qui vont se former, d’avril 2016 à septembre 2018,  en participant à la création d’une pièce chorégraphique. Dans ce périple méditerranéen, ils devront confronter l’écriture chorégraphique au changement de contexte, intégrer l’apprentissage en cours, s’interroger sur le rapport à la ville et  à ses habitants, à l’espace public qui est aussi support de l’œuvre in situ.

Chef de file de cette aventure la Cie Ex Nihilo de Marseille, impulse et porte le projet, Anne Le Batard, chorégraphe de la compagnie avec Jean-Antoine Bigot, nous en parle avec passion. Elle raconte les connivences nées de la participation depuis 6 ans de sa compagnie au festival d’Alexandrie, les préoccupations communes autour de la transmission, la création d’œuvres in situ parfois associées à des chorégraphes étrangers et naissant de cette cohabitation la convergence d’une préoccupation commune pour structurer un réseau qui permette de soutenir la scène émergente de la jeune chorégraphie sur les rives de la Méditerranée. Comment s’inscrire dans cette aventure, comment sélectionner des danseurs, établir un compagnonnage à travers une mixité de cultures, de lieux, de pratiques et surtout comment continuer dans la dynamique créée autour des résidences d’une dizaine de jours proposées par le festival.

Très vite, l’Europe apparaît comme le cadre financier et nécessaire pour faire aboutir ce projet de réseau de partenaires. Partenaires d’affinités, qui se reconnaissent autour de leur travail connu dans l’espace public et la création chorégraphique in situ. Partenaires qui se reconnaissent aussi dans la volonté de transmission et de formation et qui développent une réciprocité d’échange malgré des situations locales très différentes et des niveaux de reconnaissance et de soutien institutionnel très variables. Le projet Shapers bénéficie ainsi du soutien de l’Union Européenne sur le programme Europe créative 2016-2018.

Shapers, Mes de Danza, oct.2016 (c) Luis Castilla.

Shapers, Mes de Danza, Séville, oct.2016 (c) Luis Castilla.

Cette reconnaissance et ce soutien financier permettent de donner une visibilité plus forte aux événements locaux et de révéler l’enjeu existant autour de la création in situ dans l’espace public. Au-delà de la pièce jouée, c’est le rapport à la ville, au public, au statut des jeunes danseurs et chorégraphes qui se joue tant dans leur pays d’origine que dans les pays qu’ils vont traverser au cours de ce projet.

Projet vaste, qui s’appuie sur une formation de danseurs interprètes s’articulant autour de deux workshops, quatre résidences, quatre master class et une tournée internationale donnant visibilité à la création chorégraphique que devront finaliser les 8 danseurs sélectionnés.

À noter que dans un esprit d’ouverture les quatre master class qui auront lieu à Marseille, Casablanca, Alexandrie et Séville seront dirigées par un chorégraphe de la structure d’accueil et ouvertes au-delà des interprètes de Shapers à tous les danseurs volontaires, professionnels et/ou en cours de professionnalisation. Un bel esprit de partage que l’on retrouve dans un des objectifs du projet : « Essaimer, partager pour structurer ».

Shapers-Alexandrie-Nassim1_May-2016-©exnihilo

Shapers, festival Nassim el Raqs, Alexandrie, Mai 2016 © ex nihilo.

C’est à travers une série d’événements que ce volet du programme sera réalisé : une tournée internationale qui rende visible au public comme aux professionnels l’expérience de coopération de Shapers et serve de tremplin pour les danseurs-interprètes ; deux conférences sur la danse in situ la première à Marseille en novembre 2017 et la deuxième à Düsseldorf dans le cadre de Tanzmesse en août 2018, histoire d’avoir une pratique réflexive sur la création en espace public et in situ ; deux rencontres internationales, réunions élargies afin de permettre d’inclure de nouveaux partenaires, de réfléchir à de nouveaux axes de coopération et de renforcer la crédibilité des partenaires les moins soutenus. À cela s’ajoute une étude en Bosnie-Herzégovine et dans les pays voisins pour établir un repérage des acteurs et des pratiques autour de la danse en vue d’ancrer de nouvelles dynamiques sur ce territoire en matière de développement chorégraphique et pour finir la création d’une plateforme numérique, outil nécessaire pour retracer et partager l’expérience de Shapers et créer un espace d’échange et de mutualisation des ressources.

Bref, un projet qui ne se préoccupe pas seulement de l’ici et maintenant mais qui œuvre à inscrire dans le temps une culture chorégraphique qui s’attache aux lieux et aux gens qui la contextualise,  tout en ayant une exigence de qualité artistique. Un projet qui migre d’une rive à l’autre de la Méditerranée ensemençant des espaces, des publics par les jeunes pousses chorégraphiques  qu’il essaime. Une coopération à l’œuvre dans la découverte, le respect et l’échange. Souhaitons que Shapers fasse des émules et qu’en temps utile d’autres partenaires viennent soutenir et prolonger l’action engagée !

Shapers, festival Nassim, Alexandrie @ Yasmine Hussein.

Shapers, festival Nassim el Raqs, Alexandrie, Egypte @ Yasmine Hussein.

Rendez-vous Shapers

Workshops et résidences :

 Janvier 2017 – Résidence à la Cité des Arts de la Rue, Marseille

Février 2017 – Résidence, Espace Darja, Casablanca Maroc 

Mars 2017 – dans le cadre de On Marche !, Marrakech, Maroc 

Mai 2017 – dans le cadre de Nassim el Raqs, Alexandrie, Egypte 

 

Pour en savoir plus sur le projet Shapers c’est ici !

Image de Une,  Shapers, performance réalisée à l’espace Darja de Casablanca, 26 septembre/7 octobre 2016 @espace-darja.

est professeur et formatrice en histoire des arts, titulaire d’un DU en danse contemporaine, et danse depuis toujours. Co-fondatrice de CCCdanse.

Be first to comment