Le Ballet National de Cuba à Pleyel

200x150 CUBA2017-ok

Après 10 ans d’absence à Paris, le Ballet National de Cuba, et ses 90 danseurs, va investir la Salle Pleyel du 6 au 20 juillet 2017, une façon de découvrir à la fois le nouvel écrin de la Salle ré-ouverte en septembre 2016 après 11 mois de travaux et un des plus grands ballets classiques au monde.

Pour cet événement deux grands ballets du répertoire ont été choisis : l’incontournable Giselle, chef-d’œuvre de la danse classique, dans la version d’Alicia Alonso et Don Quichotte, un ballet éclatant dans lequel la compagnie déploie toute sa technique bondissante et sa joie de danser.

 Programme

Le 6 juillet à 20h : une soirée d’ouverture en hommage à Alicia Alonso, avec les Premiers Danseurs et les Solistes du Ballet National de Cuba

GISELLE Sadaise Arencibia (c) Nancy Reyes

Giselle,  Sadaise Arencibia (c) Nancy Reyes.

Du 7 au 12 juillet : Giselle, chorégraphie : Alicia Alonso, d’après Jean Coralli et Jules Perrot – Musique : Adolphe Adam

Du 15 au 20 juillet : Don Quichotte, chorégraphie : Alicia Alonso (direction artistique et chorégraphique), Marta García y María Elena Llorente, d’après Marius Petipa et Alexandre Gorski – Musique : Ludwig Minkus

Don Quichotte (c) Nancy Reyes

Don Quichotte (c) Nancy Reyes

À noter également une soirée d’ouverture, en hommage à Alicia Alonso, avec les danseurs du Ballet National de Cuba qu’elle a fondé en 1948 et qu’elle dirige toujours à 96 ans, des stars internationales du ballet classique seront aussi présentes. La possibilité de voir travailler les artistes  sera offerte aux spectateurs puisque trois cours en public seront proposés les dimanches 9 et 16 juillet et le jeudi 20 juillet de 11h à 13h, une façon d’assister au travail quotidien du danseur.

Pour en savoir plus et réserver c’est ici !

Image de Une, visuel du Ballet National de Cuba à Pleyel tous droits réservés.

 

est professeur et formatrice en histoire des arts, titulaire d’un DU en danse contemporaine, et danse depuis toujours. Co-fondatrice de CCCdanse.

Be first to comment