Concordan(s)e 11ème  édition en Ile-de-France & en régions

affiche_concordanse_20171

Du samedi 25 février au dimanche 2 avril 2017, le festival Concordan(s)e fidèle à sa ligne proposera 7 duos dont 4 créations et 3 reprises selon un principe inchangé. Le festival passe une commande à un chorégraphe et un écrivain qui ne se connaissent pas au préalable. Après un travail de découverte respective puis de cheminement commun, chorégraphe et écrivain doivent au final interpréter une chorégraphie et un texte inédits de 30 minutes. « L’intention de ces rencontres est de découvrir, sur un même espace, le chorégraphe et l’écrivain dans un acte artistique commun. »

Autre principe de Concordan(s)e, l’itinérance en faisant circuler ces créations danse/ écriture dans plusieurs lieux d’Ile-de-France et en régions dans des lieux qui ne sont pas forcément dédiés au spectacle vivant. Ainsi les duos doivent s’adapter à des lieux plus insolites que les théâtres comme des centres d’art, des bibliothèques, des librairies, des universités… lieux de résidences. En chiffres, le festival se déroule dans 29 lieux de diffusion, 10 lieux de résidence de création pour 30 représentations proposées au public.

Lieux des représentations

Le Carreau du Temple (Paris), Bibliothèque Audoux (Paris), L’Écho (Le Kremlin-Bicêtre), Le comptoir des mots (Paris), Librairie La Manoeuvre (Paris), Médiathèque Marguerite Duras (Paris), Médiathèque Françoise Sagan (Paris), Mac Val (Vitry-sur-Seine), Librairie L’atelier (Paris), La Briqueterie CDC (Vitry-sur-Seine), La maison rouge (Paris), Bibliothèque Pierre et Marie Curie (Nanterre), Bibliothèque Faidherbe (Paris), Médiathèque Hermeland (Saint-Herblain), Maison de la Poésie (Paris), Théâtre Louis Aragon (Tremblay-en-France), Bibliothèque (Viroflay), Bibliothèque (Bagnolet), Le Colombier (Bagnolet), Parc Culturel de Rentilly, Bibliothèque André Malraux (Les Lilas), Le Bal (Paris), Bibliothèque Robert Desnos (Montreuil), La Terrasse, espace d’art (Nanterre), La Chaufferie, Université Paris 13 (Villetaneuse), Bibliothèque Cyrano de Bergerac (Clichy-sous-Bois), Essonne Danse (Viry-Châtillon), Bibliothèque Niemeyer (Le Havre).

À cette liste de lieux de diffusion ajoutons que cette année Concordan(s)e collabore avec la Biennale de danse du Val-de-Marne, le festival Essonne Danse et le festival Hors-limites en Seine-Saint-Denis. Ces collaborations permettent de tisser un réseau autour des artistes, de soutenir la création en touchant de nouveaux publics qui ne fréquentent pas toujours les plateaux dédiés.

 

Au programme

Reprises (édition 2016)

It’s a match, Raphaëlle Delaunay chorégraphe/ Sylvain Prudhomme écrivain

L’architecture du hasard, Gilles Verièpe chorégraphe/ Ingrid Thobois écrivain

Zéro, un, trois, cinq, Edmond Russo et Shlomi Tuizer chorégraphe/ Bertrand Schefer écrivain

Créations

Vois-tu celle-là qui s’enfuit, DD Dorvillier chorégraphe/Catherine Meurisse écrivain

The spleen, Frank Micheletti chorégraphe/Charles Robinson écrivain

Autoportraits (titre provisoire), Maud Le Pladec chorégraphe/ Pierre Ducrozet écrivain

Coalition, Mylène Benoit chorégraphe, Frank Smith écrivain

Calendrier

Samedi 25 février

18h Bibliothèque Audoux – Paris, The SpleenFrank Micheletti & Charles Robinson

The Spleen, Franck Micheletti, Robinson┬® Delphine Micheli.

The Spleen, Franck Micheletti, Charles Robinson┬® Delphine Micheli.

« Nous ne sommes pas tranquilles avec les malheurs du monde. Nos corps incorporent des toxiques. Ils grouillent, râlent, protestent et craquent. Nos symptômes chantent avec les humiliés.

Nous avons pourtant l’intuition d’autres possibles, où jouent les écosystèmes, les entrailles, les liens souples, les formes de vie, les escapades et les raccourcis. Alors, imaginons une science : la spleenologie, qui devrait autant à l’étude des ruses primitives qu’à la lecture de très anciens traités chinois. Une science qui serait à la fois une méthode archéologique, un art martial, une hypothèse thérapeutique.

En usant des arts spleenétiques, nous ploierons et déplierons des voix, des corps, des aventures proches ou lointaines, des récits parallèles et méconnus, pour exsuder le spleen qui empoisonne nos existences. »

L’Écho – Le Kremlin-Bicêtre, L’Architecture du hasardGilles Verièpe & Ingrid Thobois

Mardi 28 février Lecture performance

20h Librairie Le comptoir des mots – Paris, The Spleen – Frank Micheletti & Charles Robinson

Mercredi 1er mars Lecture performance

19h30 Librairie La Manoeuvre – Paris, Vois-tu celle-là qui s’enfuit  – DD Dorvillier & Catherine Meurisse

Dorvillier/Meurisse ┬®catherine-meurisse

Vois-tu celle qui s’enfuit, DD Dorvillier, Catherine Meurisse ┬® Catherine Meurisse

« Catherine Meurisse et DD Dorvillier se sont rencontrées pour la première fois à Rome en 2015. Elles partagent toutes les deux une fascination pour un groupe de statues du jardin de la Villa Médicis, Les Niobides, qui sont une représentation de figures en fuite. À partir de cette expérience partagée, une conversation sur l’art et le mouvement est entamée, au moyen du dessin, de la danse, de l’écriture. »

Jeudi 2 mars

19h30 Médiathèque Marguerite Duras – Paris, COALITIONMylène Benoit & Frank Smith

Vendredi 3 mars

19h Médiathèque Françoise Sagan – Paris, L’Architecture du hasard – Gilles Verièpe & Ingrid Thobois

Samedi 4 mars

19h Mac Val – Vitry-sur-Seine, COALITION – Mylène Benoit & Frank Smith

Mardi 7 mars Lecture performance

20h Librairie L’atelier – Paris, Autoportraits (titre provisoire) – Maud Le Pladec & Pierre Ducrozet

Portrait Maud le Pladec ┬® Peggy Jarell Kaplan.

Portrait Maud le Pladec ┬® Peggy Jarell Kaplan.

« Sous la forme de deux autoportraits éclatés, les deux protagonistes (qui n’en forment peut-être qu’un) racontent leurs parcours intimes et sociaux, portés tous deux par le désir d’être enfin en phase avec le temps et le monde, ce qui passera sans doute par une réappropriation de la sauvagerie en eux. Maud Le Pladec et Pierre Ducrozet proposent une autobiographie littéraire, chorégraphique et musicale des corps contemporains. »

Mercedi 8 mars

19h30 La Briqueterie CDC – Vitry-sur-Seine, Autoportraits (titre provisoire) – Maud Le Pladec & Pierre Ducrozet

Jeudi 9 mars

19h30 La maison rouge – Paris, COALITION – Mylène Benoit & Frank Smith

« Que peut un corps ? Que peut le monde dans les corps ? Comment dire les mouvements du monde dans les articulations des corps ? Comment entrer entre le corps et le monde, entre les corps du monde et les pensées du corps ? Qu’est-ce qu’une combinaison danse / écriture ? Qu’est-ce qu’une combinaison matières de corps / mouvements ? Mylène Benoit et Frank Smith se rencontrent, croisent leurs pratiques et relient leurs préoccupations. Cet essai chorégraphique, textuel et musical soulève une série de questionnements afin de concilier le corps de la danse et le corps de l’écriture. »

Vendredi 10 mars

19h30 Bibliothèque Pierre et Marie Curie – Nanterre, The Spleen – Frank Micheletti & Charles Robinson

Samedi 11 mars

15h Bibliothèque Faidherbe – Paris, Vois-tu celle-là qui s’enfuit – DD Dorvillier & Catherine Meurisse

16h30 Médiathèque Hermeland – Saint-Herblain (44), Autoportraits (titre provisoire) – Maud Le Pladec & Pierre Ducrozet

Mercredi 15 mars

20h Maison de la Poésie – Paris, Vois-tu celle-là qui s’enfuit – DD Dorvillier & Catherine Meurisse/ The Spleen – Frank Micheletti & Charles Robinson

Jeudi 16 mars

19h30 Le Carreau du Temple – Paris, It’s a match - Raphaëlle Delaunay & Sylvain Prudhomme / L’Architecture du hasard – Gilles Verièpe & Ingrid Thobois / Zéro, un, trois, cinqE. Russo et S. Tuizer & Bertrand Schefer

zero-un-trois-cinq_e-russo_s-tuizer_b-schefer_┬®delphine_micheli.

Zéro un trois cinq, Edmond Russo, Shlomi Tuizer, Bertrand Schefer ┬® Delphine Micheli.

« J’aime bien oublier. D’ailleurs il n’y a pas grand-chose à faire pour oublier. Ça vient tout seul. Ça peut sembler un peu paresseux de dire, j’aime bien oublier. Comme dire j’aime bien dormir. On peut penser que ça demande encore moins d’effort d’oublier que de dormir. Ce n’est peut-être pas vrai.» Dans le trio, il y avait deux corps et la voix de celui qui s’apprêtait à dire l’oubli et l’absence où il cherche ses mots. Mais un événement est venu tout changer et voilà que l’absence s’est invitée sur scène.

« Zéro, un, trois, cinq est un huis clos pour une ou plusieurs voix. Des mots et des gestes pour dire et faire apparaître cet événement. Nous sommes là pour partager cette histoire, pour exprimer notre présence et expliquer notre absence. Nous devenons un pour l’écrire, et celui-ci se multiplie pour nous mouvoir. Nous sommes trois, plus ou moins, et nous distribuons les rôles. Ceux qui sont ici et ceux qui sont là-bas, ceuxqui restent et ceux qui partent… Seul sur un plateau nous tenterons le possible. Je ferai de mon mieux et j’y serai ensemble. Bertrand Schefer »

Vendredi 17 mars

19h Théâtre Louis Aragon – Tremblay-en-France, The Spleen – Frank Micheletti & Charles Robinson

Samedi 18 mars

16h30 Bibliothèque – Viroflay, L’Architecture du hasard – Gilles Verièpe & Ingrid Thobois

17h Bibliothèque – Bagnolet, The Spleen – Frank Micheletti & Charles Robinson

20h30 Le Colombier – Bagnolet, Autoportraits (titre provisoire) – Maud Le Pladec & Pierre Ducrozet / Vois-tu celle-là qui s’enfuit – DD Dorvillier & Catherine Meurisse

Dimanche 19 mars

16h Parc Culturel de Rentilly, The Spleen – Frank Micheletti & Charles Robinson

Lundi 20 mars

20h Maison de la Poésie – Paris, Autoportraits (titre provisoire) – Maud Le Pladec & Pierre Ducrozet/COALITION – Mylène Benoit & Frank Smith

Mercedi 22 mars

Bibliothèque André Malraux – Les Lilas, L’Architecture du hasard – Gilles Verièpe & Ingrid Thobois

L'architecture du hasard, Gilles Verièpe, Ingrid Thobois ┬® Delphine Micheli.

L’architecture du hasard, Gilles Verièpe, Ingrid Thobois ┬® Delphine Micheli.

« Le spectacle interroge le cheminement hasardeux de l’existence qui a notamment amenés Gilles Verièpe et Ingrid Thobois à se rencontrer. Plus largement, cette pièce écrite et dansée soulève la question de ce qui préside à toute rencontre, chaque seconde ayant une influence sur celle qui suit, dans un minutieux et stupéfiant lien de causalité que seule la mort a (peut-être) le pouvoir d’interrompre.

Appelons cela « hasard », « coïncidence », « destin », appelons cela « architecture du hasard ,». C’est toujours de vertige qu’il s’agit lorsqu’il est question du sel de l’existence qu’est la rencontre. »

Jeudi 23 mars

19h30 La Terrasse, espace d’art – Nanterre, COALITION – Mylène Benoit & Frank Smith

20h Le Bal – Paris, Vois-tu celle-là qui s’enfuit – DD Dorvillier & Catherine Meurisse

Samedi 25 mars

15h Bibliothèque Robert Desnos – Montreuil, Vois-tu celle-là qui s’enfuit – DD Dorvillier & Catherine Meurisse

Lundi 27 mars

12h La Chaufferie, Université Paris 13 – Villetaneuse, The Spleen – Frank Micheletti & Charles Robinson

Mardi 28 mars

19h Bibliothèque Cyrano de Bergerac – Clichy-sous-Bois, The Spleen – Frank Micheletti & Charles Robinson

Jeudi 30 mars

19h30 La Briqueterie CDC – Vitry-sur-Seine, The Spleen – Frank Micheletti & Charles Robinson

Jeudi 30 mars Essonne Danse – Viry-Châtillon, It’s a match – Raphaëlle Delaunay & Sylvain Prudhomme

It's a match, Raphaëlle Delaunay Sylvain Prudhomme_@ Delphine Micheli.

It’s a match, Raphaëlle Delaunay Sylvain Prudhomme_@ Delphine Micheli.

« It’s a match : comme la petite annonce qui s’affiche sur les applications de rencontre, lorsque deux profils se trouvent. It’s a match : ça colle, ça marche, mais ça « matche » aussi, dans tous les sens du terme. Ring. Rounds. Deux corps enfermés ensemble dans un carré de 6 mètres sur 6 et qui forcément se cherchent, se mesurent, s’éprouvent.

Tantôt s’abandonnent, lâchent prise. Tantôt au contraire s’arc-boutent, s’affrontent, en parole et en gestes. S’efforcent en tout cas de se frayer un chemin l’un vers l’autre, recommençant toujours l’éternelle parade du désir et de ses volte-face. »

Dimanche 2 avril

11h Bibliothèque Niemeyer – Le Havre (76), COALITION – Mylène Benoit & Frank Smith

 

Autour des spectacles

Des ateliers autour de la question des écritures croisées avec des thématiques du type : comment écrire sur la danse, le mouvement ? Comment mettre en mouvement un mot ? Ces temps de rencontres sont organisés en partenariat avec des collèges, des lycées, des universités mais aussi avec un public passionné de danse et de littérature.

Des lectures/performances en librairies. L’objectif est de promouvoir tant le travail des écrivains que celui des chorégraphes, en amont du festival. L’enjeu est de proposer une sorte de carte de visite des deux artistes sous forme d’extraits de danses et de textes. L’envie est de montrer la danse là où l’on ne la trouve pas habituellement et de provoquer ainsi des discussions avec le public.

Informations pratiques

La Briqueterie / CDC du Val-de-Marne 7, rue robert Degert, 94400 Vitry-sur-Seine / 01 46 86 17 61 | www.alabriqueterie.com

Rencontres Essonne Danse 5,7 rue Victor Hugo, 91290 La Norville / 01 64 90 93 72 | rencontresessonnedanse.com

Image de Une, visuel de Concordan(s)e tous droits réservés.

est professeur et formatrice en histoire des arts, titulaire d’un DU en danse contemporaine, et danse depuis toujours. Co-fondatrice de CCCdanse.

Be first to comment