Mouvement (capturé)3ème  biennale nationale de la photographie de danse

Capture d’écran 2017-03-09 à 10.44.01

Suite au succès des éditions précédentes la compagnie Pedro Pauwels, organise la troisième édition de la biennale de la photographie de danse, les 13, 26,27 et 28 mai 2017 dans le cadre du festival Danse en mai organisé par Les Treize Arches, Scène nationale de Brive-la-Gaillarde.

« Trois jours dédiés à la photographie et à la danse afin de mettre en valeur la complémentarité de ces deux arts. Rendre accessible à tous les publics des œuvres d’hier et d’aujourd’hui reconnues internationalement, encourager les photographes régionaux à présenter leurs travaux, inciter les limousins à faire leurs propres photos de danse et développer un vaste programme d’actions culturelles autour de la manifestation, tels sont les principaux objectifs de la biennale. »

Dominique Boivin (c) Olivier Houeix

Dominique Boivin (c) Olivier Houeix

Partant du constat que l’accès du public à la perception du mouvement dansé est passé beaucoup plus par l’image que par le spectacle lui-même et que dès le début du XXe siècle la danse devient un thème de prédilection pour les photographes, il semble effectivement pertinent d’honorer les traces que ceux-ci ont laissées. On ne peut les citer tous mais d’Arturo Bragaglia, Babette Mangolte ou Man Ray, en passant par les grands noms contemporains de Guy Delahaye, Anne Nordman, Laurent Philippe, ou Marc Domage sans oublier la dernière génération des Agathe Poupeney ou Laurent Pailler, l’idée de capturer le mouvement a toujours stimulé l’intérêt des photographes par les contraintes techniques et les questionnements esthétiques que cela impose. La biennale de la photographie de danse rend visible et sensible l’improbable rencontre entre un art du geste éphémère, la danse et la photographie dont la vertu est de fixer le temps présent en éternité. Comme le disait Maurice Béjart à la photographe Colette Masson : « Photographier la danse est impossible […] l’intéressant dans la démarche, c’est la rencontre de deux arts : la photographie – la danse – le mouvement, son vertige et sa mort éternisée. Alors la photographie s’envole et devient autre chose que reportage, elle est code, formule, magique, jeu du je ! ».

Sidi Larbi Cherkaoui-A Fileetta (Apocrifu) (c) Olivier Houeix.

Sidi Larbi Cherkaoui-A Fileetta Apocrifu (c) Olivier Houeix.

3 jours de performances, expositions et rencontres

En amont de ces trois jours, Pedro Pauwels et Olivier Houeix travailleront le temps d’une semaine sur la notion de « mouvement capturé » avec une école nationale supérieure d’art. Ce travail donnera lieu à une sélection de photographies qui seront présentées durant la biennale.

L’événement se déclinera en cinq volets principaux

Chaque biennale est dédiée à l’œuvre d’un photographe de danse reconnu au niveau international. Cette année ce sont Olivier Houeix et Nathalie Sternalski qui présenteront L’homme qui Danse/Danse Masculine, une exposition autour de la masculinité en danse qui sera présentée au théâtre des Treize Arches de Brive.

Nederland Theater (c) Olivier Houeix.

Nederland Theater (c) Olivier Houeix.

Une exposition fragmentée d’Olivier Soulié

La biennale présentera le travail d’Olivier Soulié sous la forme d’une exposition itinérante. Exposition réalisée en collaboration avec les commerçants de la ville de Brive. Les commerçants impliqués exposeront dans leurs vitrines un cliché du photographe. Cette exposition sera installée durant tout le temps de la biennale et aura vocation à se déplacer dans d’autres villes du Limousin. Elle fera également l’objet d’une publication en partenariat avec une maison d’édition.

Un concours de photographies amateur «La Danse autour de moi»

Proposition sera faite aux habitants de la région de photographier la danse dans leur quotidien : cours de danse, fête de fin d’année, bal, boîte, mariage, street dance, etc. Autant d’occasions pour saisir la danse et les multiples façons dont elle marque la vie. Après sélection par un comité, une trentaine de clichés sera retenue pour une exposition qui sera présentée du 11 au 28 mai 2017 au Musée Labenche de Brive puis irriguera tout le Limousin. Les photos des habitants donneront lieu à une publication. Chaque photo sera mise en mot par un chorégraphe créant ainsi un dialogue sur le mouvement et la danse à travers la photo.

C'est la vie, Pokemon Crew(c) Olivier Houeix

C’est la vie, Pokemon Crew(c) Olivier Houeix

Des rencontres réflexives

Des tables rondes où différents thèmes seront débattus : «Comment capter le mouvement ?», «Comment rendre visible la mobilité dans l’immobilité ?», «Quelle place pour la photo par rapport au film ?», «Rôle de la photographie dans l’édition ?», «Le poids de l’image ?», etc. et une conférence de Philippe Verrièle «Serge Lido ou l’invention d’un genre».

Des performances dansées

Des performances et des improvisations où inversement le corps prolonge l’espace du cadre photographique, ponctueront cette biennale et animeront les différents quartiers de Brive. Pour la première fois, la compagnie invite Le Centre Chorégraphique James Carlès de Toulouse. A chaque biennale, une collaboration avec une grande école de danse est mise en place.

Et un  forum d’exposition et de rencontres ouvert aux photographes professionnels.

Autoportrait en éclats, Philippe Decouflé (c) Olivier Houeix.

Autoportrait en éclats, Philippe Decouflé (c) Olivier Houeix.

Déroulement de la Biennale Mouvement capturé

Jeudi 11 mai 2017

18h00 Vernissage des expositions «L’homme qui Danse/Danse Masculine» d’Olivier Houiex et Nathalie Sternalski. Les Treize Arches – Brive

«La danse autour de moi», résultat d’un appel à participations des habitants. Musée Labenche – Brive

Samedi 13 mai 2017

Performance dansée de Muriel Corbel à photographier

Vendredi 26 mai 2017

Projection des clichés pris lors de la performance dansée du 13 mai 2017. Les Treize Arches – Brive

Sors, Cie Pedro Pauwels (c) Olivier Houeix.

Sors, Cie Pedro Pauwels (c) Olivier Houeix.

Samedi 27 mai 2017

10h00 Performance dansée. Table ronde 1Quel traitement pour quelle mémoire ? Les Treize Arches – Brive

13h00 Performance dansée. Table ronde 2 La photographie de danse : quelle approche du sujet ? Saisir l’instant ou le mettre en scène ? Les Treize Arches – Brive

15h00-16h00 Performances dansées dans les vitrines du centre-ville de Brive

17h00-18h00 Performances dansées dans les vitrines du centre-ville de Brive

20h00 Conférence «Serge Lido ou l’invention d’un genre», de Philippe Verrièle. Les Treize Arches – Brive

El cielo de tu boca, Andres Marin (c) Olivier Houeix.

El cielo de tu boca, Andres Marin (c) Olivier Houeix.

Dimanche 28 Mai 2017

11h00 Performance dansée. Les Treize Arches – Brive

18h00 Clôture de la Biennale

Image de Une visuel de la biennale de la photographie de danse 2017, tous droits réservés.

est professeur et formatrice en histoire des arts, titulaire d’un DU en danse contemporaine, et danse depuis toujours. Co-fondatrice de CCCdanse.

Be first to comment